Mon esprit m’appartient-il ?

Les albums photos de mes parents ne montrent que ma nuque penchée au-dessus d’un Jalna ou d’un Club des Cinq. Ma sœur m’a récemment offert une tasse portant l’inscription Chuuut, je lis ! Elle me l’a tendue en précisant que ce cadeau était un souvenir de toutes nos années d’enfance où elle aurait bien voulu jouer à la Barbie et où je répondais invariablement « Chuuut… »

J’ai toujours aimé lire. Il paraît que c’est un atout pour l’écriture. Ca tombe bien. William Faulkner a écrit, “Read, read, read. Read everything—trash, classics, good and bad, and see how they do it. » Même sans être un as en anglais, on comprend l’esprit.

Quand mes enfants étaient des bébés exigeants et râleurs, je disposais de moins de temps pour lire. J’en garde le souvenir d’une période où l’imagination était comme bloquée, submergée par les calculs de mesures de lait en poudre et l’attention débridée fournie envers les jeunes inconscients qui ondulaient à quatre pattes sur la moquette du salon. Progressivement, ils ont lâché ma main, trouvé des copains, connu les joies du tennis, les hourras du foot, la longueur du parcours scolaire (faites attention à ne jamais répondre à la question fatale du petitou qui franchit pour la première fois la porte de l’école maternelle, ses yeux confiants plongés dans les vôtres : On va y retourner demain? Oooooooh oui, et aussi les 3000 jours qui suivront – calcul sur une base approximative de 200 jours annuels pendant 15 ans jusqu’au bac !)

Ils ont leur vie, connaissent des aventures, s’exilent, reviennent, produisent du linge sale, ne le lavent pas, espèrent des gâteaux, téléphonent au milieu d’une réunion pour annoncer qu’ils sont bien arrivés mais qu’ils ont oublié les draps (oui, qu’est ce que j’y peux ?!).

Et ils sont toujours là, postés au milieu de mon imagination.

 

Publicités

Juin rime avec bouquins

Les vendredi 15 et samedi 16 juin, de 10h à 19h, tous à Pommeraye pour deux jours de rencontres !

!cid_A58A0770-D64A-43BD-8C6A-BC72AFF91956@lan

Le samedi 23 juin, à partir de 10h, un live intimiste ( qu’est-ce que je pourrais dire d’autre ?!) à la bibliothèque du Petit Mars autour de L’histoire entre nous n’est pas terminée, dans le cadre du Prix des lecteurs 2018. Votez pour mon roman !

Enfin, le samedi 30 juin, profitez du premier samedi des soldes pour faire un tour par l’Espace Culturel Atlantis où vous nous retrouverez, de 14h à 18h, Béatrice Nourry et moi. Il sera toujours temps de filer chez Hollister après !

Retour en images sur le salon du livre de Châteaubriant

Une expo était organisée. L’artiste Annette Lavigne  a illustré la première de couv de L’histoire entre nous n’est pas terminée et j’ai écrit un texte à partir d’une de ses photos. Nous avions le choix entre de nombreuses œuvres et j’ai tout de suite su que c’était la photo d’Annette qui m’inspirait. Univers Rouge…

univers rouge annette lavigne

Et voici ce que j’ai écrit :

Le retour

Au bout de la jetée,

la petite capuche pointe vers l’horizon.

La brume avale l’océan.

Ondule le cri de la bouée,

meuglement aveugle.

Le corps en avant, sa main prisonnière au creux de la mienne, il attend.

Le retour.

L’étrave rouge usé,

couleur vareuse.

C’est d’abord le diesel,

un crachotement au gré de la houle.

Puis le chenal s’ouvre,

sur la proue du bateau de pêche,

les fanions colorés mangés par le vent salé,

les silhouettes jaune ciré,

les filets métalliques.

 

Entre mes bras, la capuche vermillon s’agite.

Papa !

 

Et la photo choisie par Annette pour illustrer ma couv :

illustration 1ere couv annette lavigne                   1ere couv - L'histoire entre nous n'est pas terminée - Copie

Quelque chose dans le mouvement des roseaux…des lignes comme des liens….

Une expérience très émouvante et une belle rencontre. J’ai beaucoup aimé l’univers maritime -le rouge et le reste ! – d’Annette. Je vous remets le lien vers son site : Annette Lavigne

Tout ce beau monde « in situ »!

tel sophie oct 2017 507tel sophie oct 2017 514

Désolée de la qualité des photos: c’est là qu’on voit que, moi, je ne suis pas photographe !!

tel sophie oct 2017 518

Et deux romancières nantaises le dimanche à 18h… !

Le programme de la rentrée

En septembre, je vais tester pour la première fois la résidence d’auteur. Enfermée en haut d’une tour face à une page blanche… Je sens le piège mais je tente ! A suivre…

Et, dans la foulée et dans le même quartier, je participerai à la Balade des Ateliers de Chantenay. Après avoir été accueillie dans un atelier d’artistes il y a deux ans, puis dans la superbe Galerie 56 l’année dernière, je serai dans le restaurant A boire et à Manger , 16 rue de la Marseillaise. Petites tapas et bonnes lectures !

balade ateliers chantenay 2017

Ensuite, les 21 et 22 octobre, je serai au salon du livre de Chateaubriant, un salon qui mêle peinture et livres. J’ai écrit un petit texte à partir d’un tableau et je découvrirai une oeuvre inspirée par la couverture de mon roman…les infos ici.

affiche salon livre chateaubriand

En novembre, le samedi 18, direction la Bibliothèque des Olivettes à Nantes, pour des rencontres conviviales avec les auteurs du coin.

Et le 10 décembre, tempête hivernale ou non, je mettrai le cap sur St Philibert à l’occasion du deuxième salon du livre pour dédicacer mes romans !

 

Jolis mots de mai

Je fais ma fiérote et ne résiste pas au plaisir de partager les impressions de deux lectrices de L’histoire entre nous n’est pas terminée :

L’avis de Gwenaëlle :

« L’histoire est tragique et poignante mais elle est belle et pleine d’espoir.
Nous sommes confrontés à des mots justes, à des phrases qui nous donnent souvent des claques. »
A lire donc pour sa beauté et sa justesse, sa poésie et les émotions procurées… »

Et celui de Marie :

« Je l’ai lu avec un réel plaisir parfois avec le cœur au bord du vide pour cette adolescente , le sujet est douloureux mais il est accompagné de tellement de tendresse , d’amour , de révolte également , des mots qui font résonance … « 

Un immense merci à elles deux pour leur lecture.

Les romancières à la Passagère

la passagere 2.jpgLe 2 mai à partir de 18h30

Corsaires, émotions et vent salé… les romancières Thérèse André-Abdelaziz et Sophie Vuillemin débarquent à La Passagère !

Nous vous y retrouverons avec plaisir ( le thé Herbe bleue est dé-li-cieux !) pour parler de nos livres et nos parcours.

Le salon de thé La Passagère est situé à mi-niveau dans le passage Pommeraye.